© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

Concours de réveils matin

18 Apr 2016

5h : les muezzins se déchaînent

5h15 : les remorques déboulent sur la piste

5h30 : gros bruit de ventilateur, c’est le début du gonflage des montgolfières

6h30 : départ des remorques

remarque : l’ensemble a couvert les aboiements des chiens !

7h : nous pourrions nous recoucher mais c’est trop tard

11h : les quads s’élancent jusqu’en fin d’après midi

20h30 : enfin tranquilles, à part une tronçonneuse qui tourne encore

 

 

Vous l’avez compris, se lever à 5h15 n'est pas un problème : nous sommes dans un petit camping tranquille (les seuls dans le camping), un petit peu à l'écart de la petite ville de Goreme (donc des mosquées et muezzins lêve-tôt)... mais aussi à côté de la zone de départ des montgolfières (non visible bien entendu quand nous nous sommes installés). Nous avons donc été réveillés à l'aube par le gonflage des ballons. Petit exercice matinal à vélo pour monter au-dessus du village, pour un superbe panorama au lever du soleil ! Le spectacle est fabuleux, le bilan carbone catastrophique, l'intérêt économique exceptionnel : plus de 90 montgolfières sont parties ce matin - dimanche mais hors période touristique, 20 personnes par montgolfière, 150 €/personne ... ce qui explique le nombre incroyable de compagnies et agences touristiques. A côté de notre tente se trouve aussi le démarrage de la piste de quad, de randonnées à cheval ... le tout dans un petit village de 2000 habitants.

 

 

 

 


Nous sommes au coeur de ces vallées incroyables creusées par l'érosion dans un environnement très volcanique. Dominent quelques volcans magnifiques et enneigés à 3800m, qui feraient presque regretter de n’avoir pas pris les skis de rando, mais aussi de nombreux volcans ressemblant plus à ceux d'Auvergne. Au dessous, des terres sèches plantées de vigne, abricotiers, amandiers, noyers, pommiers, ou de céréales quand les champs ont été équipés de réseaux d'irrigation. Vendeur de tuyaux d'irrigation est un bon business ici. On peut s'interroger sur l'avenir de ces cultures et l'impact écologique d'un recours aussi massif au pompage dans les nappes pour l'irrigation des cultures.
Les touristes sont essentiellement turcs (week-end ? vacances ?), complétés par quelques cars d'Asiatiques pressés. 
Il nous est donc très facile d'arriver avant tout ce monde sur les quelque sites touristiques et de bénéficier d'un calme absolu, ou de nous éloigner un peu dans des zones moins accessibles ou connues pour en prendre plein les yeux seuls au monde.
L’érosion des accumulations de cendres a créé ces formes géologiques étranges dans plusieurs vallées. Le travail de l’homme a complété celui de la nature et dès le 4ème siècle ces pitons et caves ont été façonnés en labyrinthes d’habitations, cuisines, greniers pigeonniers, mais aussi en quantité d’églises. Certaines sont parées de peintures du 11ème siècle, véritables livres d’image bibliques dans un état de conservation étonnant. La diffusion de l’islam, avec son refus de représentation divine, a abouti à l’ablation de la plupart des yeux sur les fresques, mais comme on nous le fait remarquer, le reste a été respecté.

Mis à part quelques périmètres particulièrement riches en fresques qui sont protégés pour les visites, nous pouvons nous promener dans ces étonnantes vallées, et « découvrir » au hasard d’un détour d’étonnantes églises ou habitations dans ces bizarres maisons de chtroumpfs  (note inter-générationnelle : bande dessinée et dessin animé après Tintin, avant  Goldorak et les Pokemons)

 

 

 

 

dehors 

                                                                                                                                                            dedans

 trop fort !!

 

Autre curiosité, des villages souterrains, totalement invisibles en surface, permettant des refuges temporaires : galeries sur plusieurs étages (plus de 80 mètres de profondeur pour certains), colonnes d'air, puits, colonnes étroites de communication entre étages, verrouillage des galeries par de très lourdes pierres circulaires ... quel travail ! Plus d'une centaine de villages sont ainsi connus, et bien d'autres à découvrir encore. Villages ou villes ... car la capacité d'accueil de quelques sites serait de 30 000 personnes. Qui se protégeait de quel envahisseur ? Là encore nous devrons faire quelques recherches. La zone est parée contre le risque atomique !

 

Nous profitons de notre pause touristique pour faire un grand nettoyage au soleil de nous mêmes, des vêtements et de tout l’équipement. Nous tentons de trouver des solutions à quelques soucis plus ou moins aigus de roue arrière (Brigitte), selle (Nicolas), béquille (Brigitte) et réfléchissons  à la suite du parcours qui devrait nous amener dans des parties beaucoup plus montagneuses (quelques efforts en perspective …), plus sauvages, vers Erzurum, grosse ville de l’est située à 1800 m d’altitude.

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square