© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

On a marché sur la mer !

8 Feb 2017

 

Nous voici arrivés à Vladivostok à l’extrémité sud-est de la Russie par un soleil radieux. Il fait -12°, une température plutôt clémente pour la saison, même si le vent sibérien qui souffle du nord fait plus durement ressentir la température au bout du nez ! Nous nous sommes équipés de chaussures de chasseurs russes, bien rembourrées et nous avons marché sur la mer gelée sur toute la baie, impression incroyable. Vladivostok est à la même latitude que Montpellier mais sans Gulf Stream, pas moyen de se tremper les pieds.

 

On a marché sur la mer totalement gelée à l'ouest de la péninsule

 

La traversée en deux temps a été plutôt calme.

D’abord vers la Corée-du-Sud avec un bateau plein de Sud-Coréens bien équipés partis faire de la randonnée au Japon. Ca rigole bien entre les femmes qui jouent aux cartes, toujours pour de l’argent, ça parle nettement plus fort qu’au Japon. Les Coréens sont connus pour être les latins de l’Asie de l’est.

Puis vers la Russie le long des côtes de la Corée-du-Nord avec un vent du nord qui fait plus bouger le bateau. Brigitte reste au fond de la couchette sans pouvoir avaler un petit déjeuner. Côté passagers, changement d’ambiance, après les cadres Sud-Coréens, nous voilà avec des travailleurs Russes aux mines patibulaires. Gabarits de déménageurs, collier de barbe blanche, tatouages et regard sévère. La vodka ne se perd pas pour tout le monde.

La Russie s’annonce par des premiers bancs de gros glaçons qui ressemblent à de belles méduses. En arrivant, toute la baie ouest est gelée, le froid est vif en passant sous le grand pont haubané de Vladivostok qui pourrait donner à la ville un petit air de San Francisco.

 

 

 

La ville est plutôt grise malgré quelques beaux restes de bâtiments tsaristes, pas un vélo ou une moto sur les routes. Juste des piétons sous leur bonnets, grandes capuches et chapkas fourrées se frayant un passage entre voitures et plaques de glace. Nous gagnons en volume sonore par rapport au Japon mais perdons en sourires. Les serveuses du restaurant ont du être recrutées par la même agence que l’unité carcérale de Vladivostok ! Brigitte, avec ses mémoires de russe, réussit quand même à dérider le gros ours qui lui vend ses chaussures. Nous retrouvons avec bonheur du vrai pain, du fromage et des petits gâteaux slaves. Nos papilles se redéploient au goût sucré inexistant ou presque depuis la Chine.

 

 Après les sandales, nos petits pieds bien au chaud dans des chaussures de chasseurs russes

 

Nous prenons le transsibérien ce soir. 3 jours et 3 nuits jusqu’à Irkoutsk, première étape. Nouvelle expérience dans la Sibérie profonde.

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square